Fermer

Aire de jeux de l’Eco-quartier Thurot

Localisation

Haguenau

Maîtrise d’Ouvrage

Ville d'Haguenau

Équipe de maîtrise d’œuvre

Ateliers 2/3/4/ (paysagiste) - OTE Ingenierie (BET VRD) - Agence ON (conception lumière)

Nature du projet

Aménagement paysager, Espaces Publics

Programme

Aménagement d'une aire de jeux et d'une fontaine s'inscrivant dans un programme global de reconversion d’une ancienne caserne militaire comprenant Parking Silo, groupe scolaire, logements et commerces/activités

Mission

Maîtrise d’oeuvre Urbaine et Coordination
Maîtrise d’oeuvre espaces publics

Statut

Construit

Surface

Aire de jeux : 405 m²
Fontaine : 200 m²

Calendrier

Livraison 2019

Coût de l’opération

NC

Entreprises

Trabet (VRD) - EIE (Eclairage) - Gottri paysage (Plantation & aire de jeux) - Sotravest & Alsavert (Fontainerie)

Crédits

©Clément Guillaume

Depuis 2013, Ateliers 2/3/4/ mène les études urbaines pour la reconversion de l’ancienne caserne militaire Thurot de Haguenau en écoquartier. Trait d’union entre le centre-ville et les quartiers sud, situé à proximité de la gare en cours de modernisation, ce nouveau quartier établit les bases d’une ville à la fois dense et désirable, offrant des espaces publics généreux, une ville misant sur une grande mixité des usages et des fonctions et sur des mobilités maîtrisées. Au cœur de ce projet de près de 10ha, qui regroupe 700 logements, des commerces et des équipements publics, dont un groupe scolaire, une aire de jeux et une fontaine ludique se veulent résolument exemplaires. Elles couvrent une surface de 600m²et constituent une pièce maîtresse du parc central.

Ancrage territorial et puissance poétique : un projet attentif aux lieux et aux personnes.

Forte d’une des plus grandes forêts communales de France, labellisée Forêt d’exception, la forêt de Haguenau est reconnue pour sa richesse écologique. Le projet tisse un lien étroit avec ce patrimoine. L’aire de jeux s’inscrit dans un rapport allégorique à la forêt et aux paysages naturels. Son organisation ménage un vaste espace horizontal, en continuité de la grande prairie, dont elle forme la proue, préservant le plus possible la continuité du regard sur l’ensemble du parc. Elle propose au nord, le confortement d’un cordon boisé par la plantation de nouveaux arbres et la mise en place d’une forêt de « piquets ». Labyrinthe de bois, cet ensemble de piquets, comprend un parcours sur échasses. De son côté, la fontaine, s’inscrivant dans une géométrie affirmée, une trame clairement lisible, renvoie dans les textures des bétons, et dans les chemins qu’emprunte l’eau, à l’imagerie des cours d’eau de la région haguenovienne.

Support d’imaginaires : penser un lieu évocateur plutôt qu’une accumulation d’objet.

Le recours au bois, comme unité de mesure, permet d’affirmer l’aire de jeux comme un ensemble cohérent et privilégie ainsi l’aventure et les histoires qui font les jeux d’enfants, plutôt que l’accumulation de jeux dédiés. Dépourvue de clôture, l’aire de jeux est en accès libre. Celle-ci est pensée comme un espace ouvert dans le prolongement des espaces publics qui l’entourent. Protégée des véhicules, mis à distance par le parc, elle demeure pour autant tout à fait sécurisante :  implantée dans un léger creux, la plateforme et propose un grand linéaire de muret périphérique qui forme autant d’assises bienvenues pour les parents. Cette organisation, simple permet une surveillance aisée des enfants en tous points.

La plateforme évite toute représentation figurative : elle peut devenir un château à assiéger, le passage en surplomb d’un parcours empruntant la forêt de piquets et les trampolines, ou encore une colline à franchir. Pour faciliter l’ascension de celle-ci, des prises d’escalades qui empruntent aux couleurs rouges et roses caractéristiques du grès des Vosges. Ce platelage se déploie, tel un origami, jusque sur les murets, en un ensemble de facettes vers de multiples directions. Les trampolines offrent une déclinaison : un grand trampoline de 6m, permet des sauts collectifs, comme il peut constituer une grande rivière à traverser, deux trampolines carrés, en vis-à-vis, permettent d’accéder à la plateforme en quelques bonds autant qu’ils prêtent à des compétitions de sauts improvisés. La glissière, qui trouve son départ depuis la grande plateforme, constitue le seul point haut de l’aire de jeux, et agit comme une vigie : elle offre des vues sur l’ensemble de la prairie. Le tunnel, est une opportunité de parcours comme de refuge évident, le lieu des cachettes et des confidences. Au sol, un revêtement amortissant aux tons clairs décline un motif sous forme de pixels. Ce motif géométrique simple, permet d’intégrer le parcours de cubes, les trampolines et la fontaine dans un espace commun. Implantée en vis-à-vis, la fontaine est accessible tant depuis la grande allée Nord sud du parc central que depuis l’aire de jeux.

Matériaux et savoir-faire locaux : penser un projet durable et vertueux.

La conception de l’aire de jeux s’inscrit dans une démarche valorisant les matériaux et les savoirs locaux : offrant une part belle aux équipements ludiques en bois, en continuité avec le mobilier du parc, le bois est choisi dans la forêt de Haguenau, du robinier, marqué par les agents de l’Office National des Forêts. Débité, scié, puis séché au sein de la scierie Trendel à Haguenau, le bois est ensuite façonné par les élèves du Lycée professionnel Heinrich Nessel, dans le cadre d’une démarche partenariale. La sollicitation de ce lycée orienté vers les métiers du bois illustre pleinement une démarche de valorisation des savoirs locaux et témoigne d’une co-construction entre maîtrise d’œuvre, entreprises et acteurs locaux. Ainsi le processus de réalisation devient un événement fédérateur inscrivant l’édification de l’aire de jeux dans une mémoire collective : celle des étudiants, des professeurs et de leurs parents, celle des acteurs locaux, du conseil municipal des jeunes, du maître d’ouvrage et de la maitrise d’œuvre pour qui cette démarche relève de l’aventure partagée. Inaugurée en juillet 2019 par M. le Maire de Haguenau, Claude Sturni, l’aire de jeux et la fontaine ont d’emblée rencontré un vif succès en cet été de fortes chaleurs.