COVER GREEN 44 logements et gymnase – Massy (91)

H&E NF LOGEMENTS
E+ / C-
NF HABITAT HQE

MAÎTRISE D'OUVRAGE
CIBEX (logements et coque ERP)
Ville de Massy (aménagement intérieur du gymnase)

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Architecte : Ateliers 2/3/4/ (Christine EDEIKINS)
Equipe 2/3/4/ : Camille ETIVANT, Josselin CABARET, Margaux SIMONIN, Arnaud MOUSSET

BET :
SCOPING
DJ. AMO
SARL ALTERNATIVE

PROGRAMME
Construction de 44 logements et d’une coque d’ERP

SURFACES
Logements : 2 789 m² SDP / coque d’ERP : 1 431 m² SDP

CALENDRIER
Livraison : Fin 2019

COÛT DES TRAVAUX
6 424 455 € HT

Le terrain est actuellement occupé par deux constructions amenées à être démolies dans le cadre de la présente opération : l’ancien gymnase Camus, de 1 485 m² d’emprise au sol, fermé et inoccupé depuis un incendie en 2012, et un bâtiment à R+1, comportant 4 logements en superstructure sur un sous-sol de caves et de locaux techniques. Ces derniers sont principalement occupés au nord par une sous-station de chauffage urbain et un local eau attenant, destinés à rester en fonctionnement.

Ponctuée par plusieurs équipements ou sites publics d’enseignement et de sport, ainsi que par l’implantation récente de commerces et d’un EHPA, l’avenue de la République joue un rôle structurant grandissant au cœur du quartier Massy Opéra bientôt métamorphosé. Dans ce tissu urbain où le bâti était majoritairement fermé et disséminé sur un sol fonctionnalisé par les flux seuls, l’enjeu de la présente opération relève de trois intentions essentielles :
– Contribuer au renouveau du statut d’espace public structurant de l’avenue de la République,
– Maintenir une porosité urbaine au travers de l’îlot,
– Redonner à l’habitat sa fonction d’activateur urbain en lui donnant une position noble et lui faisant jouer un rôle de signal reconnaissable dans le paysage.
Ces objectifs ayant par ailleurs obligation de permettre aux fonctions mixtes d’habitat et d’équipement public qui composent cette opération de se développer côte à côte sans conflit d’usage. Il s’agit ainsi de démontrer la pertinence d’un programme mixte d’une densité urbaine raisonnable où le logement constitue la vivacité de base de la ville et justifie pleinement le voisinage avec les équipements : groupe scolaire, lycée, city – stades.

L’association de l’horizontale et de la verticale fabrique ici le renouveau de la rue en même temps que sa porosité vers l’intérieur de l’îlot : Le bâtiment se présente à l’alignement de l’avenue de la République sous forme de deux plots verticaux de logements à R+6, encadrant un ERP horizontal et perméable au regard, dont la toiture est une terrasse aménagée. Ainsi, le projet traduit l’affirmation d’une nouvelle tenue de l’avenue, tout en présentant une variation de gabarits importante entre les logements et l’équipement.

Au travers de l’ERP, une transparence entre l’avenue et la cour du groupe scolaire fait naître un sentiment d’unité et d’ouverture qui valorise l’équipement et mettra en scène ses fonctions internes, visibles depuis l’espace public. A la place de la boîte opaque de l’ancien gymnase, un appel visuel est créé sur une largeur conséquente. Dans la transparence, l’ERP exprime l’idée que le cœur de l’équipement est un lieu de transition avec les espaces extérieurs.

L’ERP, entre les deux plots de logements, adressé sur l’avenue, dispose d’une entrée à l’angle de la voie pompiers bordant les city – stades et de l’avenue de la République, abritée sous le volume sud des logements. Les groupes d’enfants venant du groupe scolaire pourront ainsi y accéder depuis la cour en toute sécurité et se regrouper à l’abri des intempéries
Les entrées des plots de logements sont à distance de la voirie publique, afin de sécuriser pleinement les habitants : le plot sud s’ouvre côté Sud sur la voie pompiers qui longe les city stades, et le plot nord s’ouvre au Nord à couvert.

Quinze arbres de haute tige seront plantés en pleine terre : érables, ou Zelkova, variété d’ormes de Sibérie très résistante et volubile, s’adaptant et se développant dans des milieux sans grand entretien.
Ce jardin pour partie en pleine terre sera vu depuis l’avenue de la République au travers du vaste porche du hall 2, agrémentant le parcours des piétons, cyclistes et automobilistes, et plus encore l’accès aux occupants du plot nord.
En toiture de l’espace d’accueil de l’ERP, offerte à la vue de l’ensemble des riverains actuels et futurs (y compris ceux de la rive Est de l’avenue), une terrasse écologique occupe le centre de l’îlot. Elle pourra être équipée de tables de culture, ou devenir un support pédagogique précieux de biodiversité : haies vives basses, abreuvoirs à oiseaux, nichoirs disséminés. Elle prolonge la toiture végétalisée qui coiffe le grand volume de l’ERP.
Offrant un usage à la toiture de l’ERP, et accessible depuis l’intérieur de ce dernier par escalier et ascenseur, elle crée un paysage accueillant pour la faune et la flore, à distance des nuisances de la rue. Accessible depuis l’intérieur de l’ERP par un accès spécifique, elle pourrait également devenir un espace de nature et de convivialité à l’échelle du quartier.

Tous à double ou triple orientation (hormis les T1), les logements présentent des vues sur la ville, le jardin, ou la terrasse en toiture du gymnase, orientant systématiquement leurs séjours sur une bonne exposition, par l’intermédiaire de balcons et loggias de 1,70 m environ de profondeur, abrités dans les angles du bâtiment.
L’organisation des plans permet l’association fréquente d’une chambre au séjour, pour une grande souplesse d’usage (chambre, bureau, séjour double).