Complexe sportif de l’écoquartier l’Arsenal RUEIL-MALMAISON

MAÎTRISE D'OUVRAGE
Mandataire - Constructeur TCE
RAMERY BATIMENT

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Architectes : Ateliers 2/3/4/
Laure MERIAUD, Architecte, associée
Yves DE POMMEREAU, Directeur de projets
Equipe projet  : Simon PLOYART, Colin GAUCHER

Architectes Mandataire : Atelier  PO&PO
Bruno PALISSON, Jean-Luc CALLIGARO

Economiste : VPEAS
BE Structures - Génie Climatiques : BETEM
BE traitement d’eau et d’air piscine : INGEMED
BE HQE : AMOES
Eclairage naturel et artificiel : Atelier Coup d’éclat
Acousticien : ALTERNATIVE
Prestataire Exploitation / Maintenance : CORIANCE
BIM Manager EXE : ARICAD
Spécialiste espaces de pratiques sportives : DUVAL CONSEIL

PROGRAMME
Conception – Réalisation – Exploitation et Maintenance d'un complexe sportif de l’éco-quartier l’Arsenal- Rueil-Malmaison

SURFACES
Surface terrain : 9 850 m²
Surface construite : 13 800 m²
Surface construite + aménagements extérieurs : 17 650 m²

CALENDRIER
Concours Juin 2017

COÛT DES TRAVAUX
nc


L’arrivée de la nouvelle gare du grand Paris au coeur du village Rueil-Mont Valérien et la libération du foncier de l’Otan et de Renault est l’occasion pour la ville de Rueil Malmaison de redéfinir son territoire en créant la ZAC de l’Arsenal. Ce nouveau quartier est porté sous le signe de l’excellence urbaine, architecturale et environnementale. Un nouveau quartier qui porte les valeurs du XXIème siècle tout en s’inscrivant dans un tissus historique pavillonnaire et en protégeant la douceur de vivre du quartier.

Le projet du complexe sportif se situe sur la limite Ouest de la ZAC, en articulation avec le tissu historique de la ville, à l’angle de la rue Voltaire et Bon Raisin. Avec l’arrivée de la Gare, cette dernière deviendra un axe majeur de circulation (piétonne, cyclable et automobile), le nouvel équipement doit alors afficher les ambitions d’excellence qui se développeront dans le quartier.

Il est l’équipement public majeur de la nouvelle ZAC et doit en être l’emblème.
L’architecture du nouveau bâtiment devient ainsi un vecteur de représentation de l’engagement de la ville vis-à-vis du bien-être de ses administrés et de ses ambitions portées pour la ZAC de l’Arsenal au travers des valeurs qui la définissent :

• Excellence architecturale et urbaine dans son insertion dans le territoire Rueillois
• Grandes qualités dans le confort d’usage, d’accueil et de la pratique sportive : l’homme, acteur au coeur du sport, fédérateur de liens.
• Exemplarité environnementale

Ces valeurs prennent forme au sein du nouvel équipement par la recherche sur l’échelle du bâtiment, sa convivialité, sa matérialité, la place prépondérante donnée à la lumière et aux transparences. Plus qu’un équipement sportif, le bâtiment doit être un équipement public représentant le dynamisme et la personnalité de la collectivité qui le gère.


Le bâtiment s’ouvre, une grande faille vitrée révèle et laisse apparaitre en son coeur l’espace intérieur. Les sous faces travaillées indiquent des intériorités riches et chaleureuses.
La toiture se décolle, masse haute en lévitation. Ainsi le bâtiment se décompose en trois strates, le bâtiment est ouvert sur l’ensemble de ces faces, les différentes salles de sport viennent se placer en fonction de leur géométrie et de l’orientation du bâtiment, elles s’affichent sur un parcours public.

La volonté d’une accroche urbaine optimale se traduit par une ouverture du projet sur un large parvis rue Voltaire, vers l’Ouest, mais également sur l’écoquartier de l’Arsenal, à l’Est. Un passage couvert, interne au bâtiment, connecte ces deux orientations et s’accroche au cheminement piéton menant à la place des Villages et à la place de la Gare. C’est autour de ce geste fort que se dessine l’organisation interne du complexe.
Mêlé aux différentes terrasses végétalisées, l’aspect général affirme une intention forte, celui d’un monolithe minéral à l’intérieur duquel évolue une multitude d’activités et de programmes sportifs.

Un des grands défis de l’équipement sportif de Rueil-Arsenal est la complexité d’imbrication de nombreuses salles sportives dont la géométrie (surface, proportion, hauteur) est réglée par des normes incontournables sous un toit horizontal induit par le stade scolaire dont la surface utile est presque équivalente à celle de la parcelle.

Le volume se décompose en trois strates

Un socle servant abrite le hall public piscine, les vestiaires, les bureaux, les Locaux techniques Piscine, la Cour de Service. Majoritairement opaque, il s’ouvre généreusement à des emplacements choisis afin d’éclairer naturellement les espaces de travail et d’accueil.

Un interstice largement vitré au R+1, l’espace public, est bordé d’une large terrasse au Sud et à l’Ouest, extensions extérieures de plain-pied de la balnéothérapie, de la plage de la piscine, du Club- House, du déambulatoire des gradins du Hand-ball. A l’Ouest cette terrasse se plie pour relier par deux grands escaliers, le mail planté et le parvis public rue Voltaire. Elle est l’extension physique du parvis.

Au R+2, la salle de tennis de table dont la particularité est de ne demander pas ou très peu de lumière naturelle, s’ouvre uniquement sur le hall d’accueil. Le dojo s’affiche en façade sur la voie nouvelle et est ainsi très largement éclairé naturellement. Du côté de la piscine, le niveau 2 est celui de l’accueil du public et de l’accès au gradin. Cet espace trouve son extension extérieure sur une terrasse à l’Est, protégée par un grand toit. Elle permet d’accueillir les manifestations du club et les moments de convivialité post compétition.

Une toiture praticable, le stade scolaire, surplombe l’ensemble. Son espace est pensé comme un réel stade extérieur et non pas seulement comme simple une toiture permettant quelques surcharges supplémentaires.