City Défense
Courbevoie

Certifications environnementales
HQE Bâtiment Durable 2016 niveau Excellent
BREEAM New Construction 2016 niveau Excellent
Biodivercity
WELL niveau Gold
Wired Score (niveau pas encore défini).

BIM 2 : Projet développé en processus collaboratif BIM

Lieu : COURBEVOIE (92400), 16-32 rue Henri Regnault

MAÎTRISE D'OUVRAGE
La Française Pierre
AMO à la MOA : JLL

MAÎTRISE D’ŒUVRE
Architecte : Ateliers 2/3/4/ (Jean Mas)
Fabienne Garrigues, directrice de projet, Manuel AFSAR
Faisabilité : Camille ETIVANT, chargée de projet
Etudes : Fabienne GARRIGUES, directrice de projets, Sylvain RAUZIER, Manuel AFSAR, Francis BANGOURA, Jules BENILLOUCHE

BET :
Socotec / Egis / Berim /Egis Concept / Structure IDF / Arcora/ Peutz / AE75 / A9C

PROGRAMME : Réhabilitation d’une partie d’un ensemble immobilier à usage de bureaux et 2 ERP à RDC.

SURFACES
12 000 m²

CALENDRIER
Etudes : en cours
Livraison : 2021

Coût des travaux
32 M€ HT


Le présent projet porte sur la réhabilitation d’une partie d’un ensemble immobilier à usage de bureaux livré de 1985, situé sur la commune de Courbevoie.
Cet ensemble est constitué en super structure de deux bâtiments distincts (A et B) aujourd’hui nommés CITY DEFENSE (A) et AMPERE(B). Ce dernier a déjà bénéficié d’une restructuration, par l’agence Ateliers 2/3/4/, il a été livré en Décembre 2016.
La parcelle est située en bordure de l’esplanade de La Défense, bordée par le Boulevard Circulaire et la caserne des sapeurs-pompiers à l’Est, la tour de logements Gambetta au Nord et la résidence de logement la Sirène.
De par sa position géographique et sa faible hauteur (R+9), cet ensemble immobilier ne peut rivaliser avec les tours alentours. Sa situation aux pieds de la dalle le fait plus appartenir à la ville « domestique ».
Depuis la rénovation de l’immeuble Ampère, City Défense paraît isolé avec sa façade typique de l’architecture de l’architecture des tours des années 80.
L’idée première du projet de restructuration de City Défense consiste donc à créer une harmonie, une résonnance entre les deux bâtiments afin qu’ensemble, ils puissent avec force s’inscrire parfaitement dans leur environnement tout en gardant leurs spécificités.


Etat existant : vue depuis esplanade défense

Etat projeté : vue depuis esplanade défense

INTERVENTION
Le bâtiment de City Défense dans sa conception originelle ne prévoit qu’un usage exclusif de bureaux. Le programme s’y développe sur 9 plateaux strictement identiques. Posé sur son sol, le bâtiment apparait comme hermétique à son environnement et le traitement des façades, dont les strates horizontales semblent se décliner à l’infini, ne fait qu’accentuer cette sensation. Le bâtiment parait s’opposer à tout son contexte, cette dichotomie est d’autant plus criante maintenant qu’Ampère a entamé un travail de suture avec son environnement et de dialogue avec la ville.
Equilibrer / Harmoniser / Dynamiser, tel est le triptyque constituant l’enjeu majeur de l’intervention sur le bâtiment de City défense.
Outre l’augmentation conséquence de la surface de bureaux le projet prévoit également l’implantation de deux équipements accessibles au public. Dans une phase ultérieure la restauration située en sous-sol, et commune aux deux bâtiments, bénéficiera d’un réaménagement afin d’assurer confort et luminosité optimale indispensable aux utilisateurs.
L’ensemble de l‘opération est traitée dans une démarche de haute qualité environnementale

EXTENSION / MEIOSE
Pour augmenter significativement la surface du bâtiment nous avons utilisé le principe de division cellulaire ou MEIOSE. La cellule primaire vient se dédoubler, la nouvelle cellule ainsi créée est combinée avec l’ancienne afin de former une entité plus grande, plus complète et dans le cadre du projet plus généreuse.

CONCEPTION
Décomposée en 7 étapes la logique de conception, loin d’être arbitraire tend à redonner du sens et de la prestance à un bâtiment devenu, en l’état, obsolète. Il s’agit ici de pérenniser son existence en répondant à la situation spécifique de City défense.
Au-delà même des seules questions formelles, à l’instar du bâtiment Ampère B, notre réflexion porte également sur les enjeux majeurs liés à la conception et la réhabilitation des bâtiments afin de répondre aux nécessités et aux besoins actuels et futures de la construction.

INTERACTION AVEC LA VILLE

Afin de reconnecter le bâtiment à son contexte, l’entrée est déplacée et rendue plus évidente avec une double hauteur située en proue visible depuis l’esplanade de la Défense. Cette séquence s’inscrit dans un socle créé sur 2 niveaux qui laissent apparaitre la structure porteuse existante qui permet de soulever le corps de bâtiment. Nous retrouvons ainsi une échelle plus urbaine, en dialogue avec la rue Henri Regnault et le mail en devenir.
Le bâtiment parait plus élancé, plus accueillant !
Il est maintenant ouvert sur l’esplanade rendue publique avec une cafétéria et son équipement adressé sur la rue Henri Regnault. Il prend ainsi en compte la mutation future du Boulevard circulaire en boulevard urbain.

Perspective depuis l’esplanade défense

Perspective depuis le boulevard circulaire

CHANGEMENT D’ECHELLE
Une fois le bâtiment soulevé, il s’agit de casser l’effet d’empilement sans fin des niveaux. Le corps de bâtiment est restructuré dans un nouvel ordre composé de 3 strates, plus généreux, en dialogue avec le bâtiment Ampère, qui efface également la trame étriquée de 1.30m actuellement lisible en façade.

Cette générosité se lit également dans les aspérités créées dans la façade, des loges, qui apportent une échelle domestique, s’adressent à la ville et offrent des lieux d’appropriation pour les collaborateurs occupant le bâtiment.

VEGETALISATION
Constatant le peu d’espaces extérieurs exploitables sur ce site, l’enjeu est aussi de faire entrer la végétation dans et sur le bâtiment dans un mouvement ascendant du jardin à la terrasse du R+10 rendue accessible et plantée grâce à des terrasses suspendus. Celles-ci seront le résultat des espaces extérieurs rendus possible par la Méiose de la cellule originale de bâtiment., phénomène nécessaire pour permettre à cet objet devenu obsolète en termes d’offre de surfaces et de confort et s’adapter aux attentes légitimes actuelles. Chaque niveau de bureaux sera ainsi mis en relation avec la végétation.
Ce mouvement quasiment de spirale donne un élancement nouveau au bâtiment pour un meilleur ancrage dans son territoire et permet au bâtiment (et à ses occupants) de retrouver un rapport avec le ciel et de bénéficier de la vue dégage à l’Est, retrouvant un horizon en tournant le dos au gigantisme de la Défense, malgré sa faible hauteur.

POROSITE VISUELLE
Afin de favoriser la lecture des alignements des troncs la strate buissonnante est basse. Elle laisse également une totale porosité visuelle sur toute la parcelle à l’échelle du piéton

CONTEXTE ECOLOGIQUE GENERAL
Un couloir écologique se lit entre la coulée verte Gambetta, le jardin en cœur d’ilot bâti avec le passage Segoffin et le square Henri Regnault. La trame se poursuit également sur la dalle au travers du passage Henri Regnault. Les plantations de city défense font partie intégrante de ce chapelet de plantations.
A terme, lors de la transformation du boulevard circulaire en avenue urbaine plantée les espaces plantés de city défense joueront également un rôle de barreau dans la porosité verte.

RESONNANCE
Les aménagements extérieurs font référence également aux aménagements déjà réalisés aux alentours du bâtiment Ampère + afin de constituer un ensemble cohérent. Ainsi un même vocabulaire de gradins en pierre, de géométrie faite de lignes brisées et de végétaux sera lisible et résonnera entre les deux bâtiments.